Samedi 18 novembre

Randonnée à St Romain Le Preux

RV à 13h30 sur le parking de la place de la Mairie de Joigny


Archives Randonnées : Saison 2016-2017

Samedi 08 Octobre 2016

Noyers sur Serein

Ce village valant le déplacement, nous y partirons pour la journée. Surtout que, depuis Joigny, c'est une heure de route qu'il faut compter. Donc départ en covoiturage, avec les coffres pleins de provisions de bouche pour s'offrir un agréable pique-nique à la mi-journée.

Comme à l'accoutumée, 2 parcours sont proposés aux randonneurs. Un circuit de 15km, et un autre de 7,7km. Le départ est prévu à l'espace "camping" au "pré de l'échelle" à Noyers, en bordure du Serein, à gauche avant de passer la porte d'Avallon qui marque l'entrée de la ville. Espace vert, terrain de boules, bancs et tables, possibilité de stationnement nous offrent des conditions d'accueil idéales.



Circuit long

Le circuit de 15km pénètre dans la ville et débute par un petit tour dans cette cité médiévale. Nous en sortons par la place du "Saut Parabin" pour nous diriger vers les ruines du château que nous atteindrons en longeant d'abord le Serein, puis en remontant tranquillement par la "Vallée de la Fontaine Froide".


Arrivés au château, nous pénétrons dans ce qui était la "Basse Cour", puis faisons un petit tour des belvédères dans le sens horaire pour profiter des points de vue. Ce tour terminé, sortie de la "Basse Cour" pour redescendre par les 320 marches du chemin des escaliers de "la Trigne", non sans avoir profité au passage des informations sur la restauration du château et des sculptures en tout genre (gargouilles, chimères…).

Arrivés au bord du Serein, nous le longerons par la "Promenade Charles‑Louis Pothier" pour repénétrer en ville au niveau de la place du "Grenier à Sel".

Là, nous sortons de la ville par la porte d'Avallon pour nous retrouver à l'embranchement qui conduit à notre point de départ, ce qui va nous permettre d'enchaîner sur la partie sud du circuit rigoureusement identique au circuit court



Circuit court (et partie Sud du circuit long)

Cette boucle est une version allégée du circuit des "Meurgers et des Cabanes de Vigne". Il est bien entendu vivement recommandé de ne pas toucher aux pierres, ni à la végétation qui les recouvre en participant à leur maintien.

Après être passés devant le très beau lavoir, nous laissons de côté la D49 par laquelle nous reviendrons. A la sortie du Faubourg, nous prendrons à droite, puis, juste avant le pylône d'antenne, nous prendrons à gauche le chemin qui longe la lisière d'un petit bois. Arrivés à l'angle de ce bois, de l'autre côté du champ, un bosquet. Juste en face de nous, bien cachée dans ce bosquet, la cabane des Chagnats. Demi-tour pour rejoindre l'antenne et repartir sur la route que nous quitterons sur la droite pour atteindre l'Enclos des Survignes.

A cet enclos, nouveau demi-tour pour rejoindre la route (qui, entre temps, a perdu son revêtement) que nous traversons. Non loin de là, sur ce chemin, un petit bois sur notre droite. Une étroite langue de ce bois vient presque au contact du chemin, et, au milieu de cette langue, le débouché d'un sentier dans lequel il faut s'engouffrer. En le suivant, on arrive à une des cabanes des Aubues Mérain.

De cette cabane, direction la lisière Sud du bois. Au milieu du champ qu'il borde, un bosquet qui abrite la seconde cabane. De là, nous rejoindrons le chemin, puis en remontant au nord, la route non revêtue que nous avions traversée et que nous prendrons sur la gauche.

Après deux bifurcations à droite pour rejoindre "le champ de l'étang", retour vers Noyers. A l'entrée du village, un crocher sur la droite qui permet, en empruntant de petites rues, de passer devant l'ancienne gare.

Nous repasserons devant le lavoir pour rejoindre le point de départ, et nous revigorer avec un bon pique-nique.

 

 

Le ventre plein, direction le château que nous atteindrons en montant ce fichu escalier que nous avions descendu le matin. Ouille que c'est haut. Et pourquoi faire, grand Dieu ? Nous avons tout simplement rendez-vous avec Willem, un des piliers de la restauration du château que nous avions eu la chance de rencontrer fortuitement quelques jours plus tôt, lors de la reconnaissance.


Et là, il va resituer le château dans l'histoire, nous expliquer les fouilles, la géologie du lieu, le projet de rénovation, ses difficultés, ses partenaires...

Grand merci à lui pour le temps qu'il nous a si gentiment consacré, et pour la qualité de ses propos.

Dimanche 16 Octobre 2016

JOIGNY - Randonnée des Vendanges


Ce dimanche, c'était la fête des Vendanges organisée par Tourisme et Terroir. Alors, histoire de donner un peu de piment à cette fête, nous avons organisé une randonnée (chaque prétexte est bon).

Le principe ? Une ballade dans les vignes avec, par ci par là, des panneaux indiquant les noms des lieux‑dits traversés. Des noms charmants et évocateurs comme "Pisse Vin". Oh, choking ! dirait-on avec un fort accent d'Outre‑Manche.

Une soixantaine de randonneurs avaient relevé le défi et s'étaient préinscrits à cette manifestation. Des jeunes, des vieux, des enfants, des bien portants, d'autres un peu moins.

Une fois enregistrés, ils recevaient un badge nominatif leur donnant droit à….

D'abord, un bon café chaud et un morceau de gâteau, histoire d'attendre le départ dans de bonnes conditions. Car si le soleil avait pris rendez-vous, le début de matinée était encore frais.

Et puis une feuille de papier marquée QUIZZ en gros (et même un stylo pour celles ou ceux qui n'ont pas de quoi écrire)



Nous formons 2 groupes, chacun encadré par 2 animateurs, et c'est le départ. On part par la "Guimbarde", puis on rattrape la "Charbonnière" pour sortir de la ville, Charbonnière que nous quittons pour prendre le "chemin de Champ Bugle" qui rejoint le haut du "chemin rural dit de Pissevin" (Je n'y peux rien, même le cadastre l'appelle comme çà).

Et là, si la montée depuis le bord de l'Yonne était plutôt douce, nous sommes accueillis par un bon petit raidillon de 80m à 25 % sur un chemin caillouteux à souhait. Par contre, superbe point de vue sue la partie Est de Joigny.

Les mollets reposés, on repart en direction du haut du chemin de "la Croix D'Arnault" que nous redescendons afin de se diriger vers le "chemin rural du Pot" qui offre une autre vue sur Joigny et sur la partie aval de l'Yonne. Nouvel arrêt commenté sur les éléments du panorama, et on repart vers le haut de la "Colinière" pour y emprunter le chemin du haut de "Val Profonde".

Là, nous passerons à proximité du "Haut de Val Profonde", puis de "Champs Tripes".

Quel plaisir : Mère-Grand, que vous avez une belle descente. Mais c'est pour mieux remonter, mon enfant ! C'est ce que nous propose en effet le chemin de la "Voie Grasse". Nous propose, ou nous impose ?

Je pense que même les joviniens ne connaissent pas tous ces noms barbares. Alors, pour vous, c'est clair, vous arrivez à suivre le parcours à partir de cette description ?

Non, je m'en doutais. C'est pour cela que je vous ai mis ci-contre une bonne vieille carte topo IGN. Et je suis curieux de savoir si, à cet instant, nous étions face à face, vous seriez capable de pointer sur cette carte l'endroit où nous nous trouvons. Vous savez où nous sommes ? Bravo, vous avez gagné le droit de revenir l'an prochain ! Et vous êtes plus forts que moi, car je rédige avec le nez sur le cadastre.

Arrivés en haut de cette "Voie Grasse", nous longeons une vigne vers l'ouest pour éviter de marcher sur le chemin de "Joigny à Nogent sur Seine" ( ????? Gagné, c'est la D20, plus connue ici sous le nom de route de Dixmont).

Quelques pas sur un chemin d'exploitation (le n° 5, comme chez Chanel), et nous nous retrouvons sur le chemin de "la Grande Ruelle" que nous quitterons pour le chemin d'exploitation n° 4. Qu'est‑ce ? Le GR 213. Ah, oui, amis randonneurs, enfin un nom évocateur.

Là, nous retrouvons Alain Vignot, un des vignerons du lieu, qui va nous parler des maladies de la vigne. Pourquoi ? Parce que c'est le sujet du Quizz, parbleu. Alors, on écoute bien, et on prend des notes.

Et des petits futés essaient de le faire parler un peu plus, on y va de la surface plantée, du rendement à l'hectare…. Car la question subsidiaire porte sur la production 2015 en Pinot Gris de la Côte Saint Jacques.

Et c'est reparti. Un peu plus loin, juste avant le "Belvédère", Serge Lepage, autre vigneron, nous accueille à son tour, pour parfaire notre éducation sur les maladies de la vigne. Hé oui, il reste 4 questions sans réponse.

E c'est de nouveau le jeu des questions pour tenter d'approcher cette bon sang de production 2015 de pinot gris. Et Serge se défile habilement pour ne pas donner directement la bonne réponse. Recoupez, calculez, piffométrez….

Mais comme le second groupe arrive, il faudra se contenter des quelques indications arrachées à force de ruse. Et on repart, avec en point de vue le très classique panorama de Joigny depuis la Côte St Jacques. Et maintenant, ça descend tout le temps. Ouf.

Retour sous le marché couvert, au bord de l'Yonne. Après avoir déposé son Quizz, chaque participant reçoit un verre siglé pour déguster aux stands des vignerons présents. Son badge lui donne aussi accès à l'espace traiteur pour un repas bien mérité.

Enfin tranquilles, nos participants ? NON ! Car pendant ce temps, nous dépouillons les réponses au Quizz. Et les 3 meilleures réponses étant récompensés par un assortiment de crus locaux, les heureux gagnants devront laisser leur repas en plan pour monter sur l'estrade et recevoir leur prix.

D'un point de vue purement rando, ces 7,7 km auront été parcourus en 3h½, dont environ la moitié en marchant, l'autre moitié en profitant du paysage et des commentaires des vignerons et des animateurs, mais aussi de quelques participants érudits connaissant bien l'histoire locale. Le tout dans la bonne humeur.

JOIGNY RANDOS - 89300 Joigny - contact@joigny-rando.fr
Contact | Plan du site | Informations légales