Samedi 16 septembre

Marche Nordique à La Tuilerie à St Aubin

RV à 14h00 sur place

Archives Randonnées: Saison 2015-2016

Samedi 14 Novembre 2015

Les Bordes (Dixmont)

Où marcher en période de chasse ? Les bois sont vivement à déconseiller, car je n'ai pas l'âme d'un chevreuil ou d'un sanglier. Alors, sur Joigny, les possibilités sont limitées. Et il ne faut pas trop s'éloigner, car à cette saison, les journées sont courtes et on ne peut se permettre de s'offrir une heure de trajet pour rallier le point de départ.

En cherchant bien, on arrive à trouver un circuit sympa du côté de Dixmont, circuit qui évite les traversées des bois et bosquets en passant seulement par leur lisière.

Mais nous avons déjà marché dans le coin (la roche au diable), donc un peu d'imagination s'impose pour trouver autre chose.

Et surtout bien choisir le sens du parcours si on ne veut pas casser les mollets par une côte attaquée à froid dès le départ, car "Les Bordes" se trouve dans le fond d'une vallée.

Le circuit Court 8,5 km.

Le départ se situe au "lavoir", là où un stationnement est aisé. Pour se mettre en jambe, direction Dixmont par le chemin qui longe la D115 et le ru St Ange, avec une montée douce et étalée.

Ce n'est qu'à l'entrée de Dixmont, alors que nous avons eu un peu plus de 2 km pour nous échauffer, que se profile un premier raidillon, juste ce qu'il faut pour tester notre forme. Elle est olympique ? Alors tant mieux.

Car Dixmont traversé, les choses se gâtent. Une bonne côte longue et douloureuse pour atteindre le plateau d'où nous redescendrons au niveau des "Fourneaux".

Sacrée descente ! Heureusement que nous n'avons pas tourné en sens inverse, car je frémis à l'idée d'avoir eu à grimper ça à froid. J'y laissais la moitié de mes randonneurs.

De retour au lavoir, nous y attendrons l'équipe des partisans du circuit long tout en dégustant des pâtes de coing "maison" gentiment préparés par Margarida. Hé, doucement les pâtes, et bas les pattes ! Il faut en laisser un peu pour ceux qui vont arriver… Bon d'accord, encore une petite.

Le circuit long 13,9 km

Ils sont partis juste avant le circuit court, histoire de les voir disparaître à notre horizon. Ils n'auront que quelques centaines de mètres, la traversée de ce village, pour s'échauffer les mollets et grimper sur le plateau en direction du "Clos Aubry".

Car ici, pas de choix. Il faut grimper à froid, soit vers ce "clos Aubry", soit vers "les Fourneaux". Mais tout compte fait, "les fourneaux", c'est pire. Et encore, lors de la reconnaissance, nous n'avons même pas eu ces 300m pour s'échauffer, car le parking du lavoir était complet et nous sommes partis de l'école, juste en pied de côte ! Alors, qu'ils ne viennent pas se plaindre. Ils jouent les cadors en faisant le circuit long, qu'ils assument.

Arrivé au "Clos Aubry", partie moins agréable car c'est un bout de route goudronnée (Non ! bituminée me rappellent mes anciens collègues, pros du BTP : Oui chef, vous avez raison chef, mais je vous attends au tournant quand on parlera d'électricité, soignez alors bien ce vocabulaire qui n'est point le vôtre !!!).

1 km environ après ce hameau, juste avant une stèle dédiée aux résistants, plongée vers Dixmont. Mais doucement, car il y a risque de pénétrer dans un bois ("le Gumery"). Alors il faut remonter vers "la côte aux poules" jusqu'à la "grande Jeanne" (que de noms de lieux-dits charmants, mais sans imagination, car on aurait eu des canes au lieu de poules, ça se chantait sur un air de Brassens "la cane de Jeanne…").

Les bois contournés, la descente vers Dixmont peut être reprise. A fond les manettes pour prendre de l'élan et franchir ce qui était la première grimpette du circuit court.

Ensuite, parcours identique à celui de ces paresseux du circuit court.

 






Paresseux peut‑être, mais bigrement musclés de l'avant‑bras droit et des mandibules, car le plateau de pâtes de coing a pris une sacrée baffe quand, enfin, ils arrivent. Heureusement pour moi, j'avais bien choisi mon camp, car j'étais dans le circuit court (Jean‑Yves m'avait prévenu pour les pâtes de coing : Délit d'initié, que ça s'appelle).

Merci Margarida (et merci Jean‑Yves pour le tuyau).

 

 

 


 


JOIGNY RANDOS - 89300 Joigny - contact@joigny-rando.fr
Contact | Plan du site | Informations légales