Samedi 18 novembre

Randonnée à St Romain Le Preux

RV à 13h30 sur le parking de la place de la Mairie de Joigny


Archives Randonnées: Saison 2014-2015

Samedi 18 juillet 2015

Arcy sur Cure - Saint Moré



C'est sous la  chaleur que nous avons connue ces dernières journées de mi-juillet que nous avons attaqué notre parcours sans avoir oublié d'interroger, prudence oblige, le site Météo France pour savoir si de vilains orages ne viendraient pas arréter notre randonnée.

Départ de Saint Moré devant le chateau.

Le groupe est emmené par notre ami Daniel avec guidage "à l'ancienne" ,carte IGN en mains car il a horreur du GPS !

 

C'est au début du XXème siècle que l'abbé  PARAT met au jour des vestiges du camp après une étude des textes anciens.

Plusieurs explications du nom de Cora ont été avancées. La plus simple reste la plus plausible : Les Romains auraient attribué au camp le nom de la rivière qui coule à ses pieds: la Cure dont l'origine du nom est probablement Gauloise ou Celte.

 

 

Le camp de Cora ou Chora se situe sur la commune de Saint Moré édifié au sommet d'une colline de 112 m de haut. Sa muraille flanquée de 7 tours pleines mesure 190m de long et ses murs 2.7m d'épaisseur.

Un tel système défensif dans un milieu boisé n'avait pas été conçu par hasard. Les légions Romaines avaient déjà subi de graves revers sur ce type de terrain. De ce fait, une surveillance permanente de toute la région était nécessaire.

 

 

Nous reprenons en sous bois le GR13 et nous dirigeons en direction de la Roche Taillée.

Le dénivelé est faible car notre chemin emprunte des lignes de crêtes.

Le sous bois nous permet de randonner dans une atmosphère de fraîcheur.

La carrière de sarcophages de la "Roche Taillée" est située au sommet de la falaise coralienne qui domine la Cure à environ 1km des grottes d'Arcy sur Cure.

Le front de taille s'étend sur 85 m et s'élève jusqu'à 25m. On peut observer les saignées pratiquées pour enfoncer les coins de bois sec que l'on mouillait pour que le gonflement entraine la cassure de la roche.Les sarcophanges étaient prêts à être enlevés.

Des alvéoles creusées dans la roche permettaient d'installer un échaffaudage. L'exploitation souterraine était également pratiquée, attestée par plusieurs entrées de chambres masquées par des éboulis.

Une fois extraits, les sarcophages étaient creusés sur place puis descendus jusqu'à la rivière ou conduits par des chars à boeufs jusqu'à la voie Agrippa 300 m plus loin pour être acheminés jusqu'à leur destination. On estime les déblais générés par cette activité à 25.000 m3.

L'énigme de la pierre sculptée


Des énigmes sont à résoudre dans cette pierre sculptée Elle n'apparaît nulle part sur les sites consacrés à la carrière de sarcophages.

Qui a sculpté cette pierre ?

Elle représente une "Vouivre", créature fantastique et mythologique.

Sur le côté du rocher, 3 plumes de compagnon et une marque de tailleur de pierre associée à une date que l'on ne peut pas bien lire: 1880 ?

Un hommage, certainement, et bellement fait.

 

 

Sur le chemin du retour en bord de Cure sur tout le long. Des boissons fraîches nous attendent à l'arrivée !!

JOIGNY RANDOS - 89300 Joigny - contact@joigny-rando.fr
Contact | Plan du site | Informations légales